Recrudescence des bactéries légionelles ce début d’année.

Recrudescence des bactéries légionelles ce début d’année.

La maladie du Legionnaire est une infection pulmonaire engendrée par la contamination de la bactérie Legionella

 

Depuis Janvier 2018 jusqu’au 2 Août 2018, en France (graphique ci-dessous), il a été observé une recrudescence de cas de légionellose notamment dans la partie Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Graphique du point épidémio- Santé Publique France

 

Les conditions météorologiques exceptionnelles entraînant l’alternance entre des intempéries, et grandes chaleurs sont des conditions propices au développement des Légionelles. Cela pourait donc être une cause de cette hausse de cas de Légionellose.

SOURCE

 

 

Journal l’Est républicain

La mise en place de filtres anti-légionelle permet aux établissements de santé, hôtels ou autres établissement touristiques de préserver la santé des usagers en résolvant parallèlement la contamination. Les filtres permettent d’obtenir une eau dépourvue de bactérie afin de pouvoir se rafraîchir en toute sécurité. L’année dernière un gymnase a Besançon, contaminé par la légionelle, a mis en place des pommeaux filtrants de douche afin de pouvoir laisser l’utilisation aux usagers sans les mettre en danger.

SOURCE

 

 

La legionelle, qu’est-ce que c’est ?

La contamination se fait principalement par voie respiratoire, par inhalation d’eau contaminée diffusée en aérosols. En effet elle ne se transmet pas de personne en personne, ni en buvant directement l’eau. Les systèmes susceptibles d’être contaminés sont les réseaux d’eau chaude, les tours aéroréfrigérantes, les fontaines à eau, spa, brumisateurs,…

Les légionelles se développent dans les milieux naturels, humides, où les températures sont entre 25 et 45°C.

Les symptômes sont : une grande fatigue, des maux de tête, une toux, des troubles digestifs. Ils peuvent apparaître 10 jours après la contamination donc il est important de consulter un médecin afin de faire des analyses pour confirmer l’hypothèse.

La Legionellose touche surtout les personnes présentant des facteurs favorisant tels que : un système immunitaire faible, un âge avancé, présence de maladies respiratoires chroniques, le tabagisme,…

La surveillance de cette maladie est basée sur les déclarations obligatoires des personnes contaminées, il est donc important de reporter cela.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *