La légionellose, un sujet depuis 1976…

La légionellose, un sujet depuis 1976…

La légionellose est une infection pulmonaire potentiellement mortelle d’origine bactérienne.

1976 premiers cas de légionellose

 

1976-Hôtel Bellevue Stratford, lieu du premier cas de légionellose- photo Wikipédia

«The American Legion », une convention à Philadelphie en Pensylvanie  , a réuni 2000 légionnaires en Juillet 1976 . Trois jours après la fin de cette convention, certains légionnaires se plaignirent de fièvre, douleurs aux poumons, et de grande fatigue. Des hommes défilèrent chez les médecins ou dans les hôpitaux compte tenu de leurs douleurs. Au total, c’est environ 221 personnes qui furent hospitalisées dont 34 qui succombèrent à leur contamination.

Un point commun fut établi entre ces 221 personnes : la convention.  Par conséquent des analyses furent établies dans l’établissement et ils découvrirent une bactérie qui s’était propagée par le conduit de climatisation de l’hôtel conduisant à la contamination des légionnaires. Ce n’est qu’en 1977, après de nombreuses études scientifiques que la bactérie fut identifiée comme Légionella pneumophila qui conduit à l’appellation de la maladie «Légionellose ou Maladie du Légionnaire ».

 

Les symptômes

Les premiers symptômes de la légionellose pulmonaire ressemblent le plus souvent à une grippe et apparaissent progressivement en deux à trois jours. Il s’ajoute à cela d’autres symptômes:

  • troubles digestifs (diarrhées, nausées et vomissements),
  • troubles neurologiques (confusion, désorientation, hallucinations, voir coma).
  • difficultés respiratoires
  • fatigue au moindre effort
  • toux
  • fièvre élevée

Cette maladie atteint particulièrement les personnes âgées ou bien les enfants, ainsi que les personnes dont le système immunitaire est très affaibli. Il n’y a pas de contamination interhumaine ou besoin d’une mise en quarantaine, la contamination se fait via les voies aériennes, par une simple inhalation de gouttelettes d’eau dans laquelle est présente la bactérie.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *